L’attaque est finie

12 Octobre 1915 :

     L’attaque du 6 octobre s’est arrêtée dans la soirée, sans donner d’avancée significative. Devant Tahure un régiment à la faveur le la brume du matin a contourné le village et   a occupé la Butte de Tahure, faisant 400 prisonniers. Mais ordre était de ne pas aller plus loin que l’objectif, malgré le vide établi devant lui.

     Les bruits du bilan de ces attaques circulent.  En douze jours, du 25 septembre au 6 octobre. Les Français ont perdu 138600 hommes, se décomposant en 21200 tués 78900 blessés et 38500 disparus. Pour les Allemands, étant les défenseurs, les pertes ne sont estimées qu’à 85000 hommes dont 25000 prisonniers.

Souain sept 15

     Les batteries d’artillerie sont en train de quitter l’arrière du champ de bataille, les troupes aussi, ne sont laissés que les hommes nécessaires pour garder le front.

     L’attaque est finie, les combats partent vers d’autres coins de France.

     Les hôpitaux commencent à se désengorger, les blessés partent vers l’arrière. Il n’est plus question d’enterrer les soldats, ils sont recouverts de chaux pour ceux qui sont près des tranchées, lorsque l’on peut ou la plus part du temps abandonnés aux corbeaux aux rats ou autres charognards. Les obus viennent piocher de ci de là dans cet immense charnier exhumant ou enfouissant les restent démembrés de ces pauvres malheureux soldats.

 Je fis sur-le-champ couvrir cette horreur… mais en vain… La vision du cauchemar ne s’est pas effacée et m’a souvent rappelé le supplice antique où l’on attachait le patient blême à quelque cadavre pourri, face contre face, lèvres contre lèvres, pour les jeter ensuite dans la fosse.

Jacques d’Arnoux « Parles d’un revenant »
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’attaque est finie

  1. Philippe THIBAULT dit :

    Mon arrière Grand Père Henri Charles THIBAULT de la 3eme Compagnie du 162eme R disparu le 25 septembre 1915 à St Hilaire le Grand en partant de la Trachée DIJON. Juste devant SOUAIN
    j’y étais cette année pour commémorer
    le centenaire de sa disparition.
    Ne meurent que ceux qu’on oublient!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s