On retient son souffle

10 avril : De notre correspondant le docteur H… à l’H.O.E de Suippes

     Je crains que nous y sommes : la nuit dernière  les avions boches sont revenus. Au petit jour un roulement d’1/4 h s’est entendu vers Maison de Champagne. Depuis sur notre gauche le canon fait rage éperdument, sans arrêt. Nous voyions les lourds éclatements sur les crêtes. Le temps est affreusement sombre et le canon roule plus fort que la tempête.

     Aujourd’hui nos troupes sont alertées, mais je crois que, momentanément, nous ne serons que spectateurs de la partie qui s’engage sur notre gauche, entre Souain et Reims ?

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s