Les civils nous acclament

7 novembre : Les Allemands se replient sur la Meuse, nous progressons maintenant de 15kms chaque jour et nous contrôlons la rive gauche du fleuve jusqu’à Sedan.

 

22DI

7 novembre : Plus de 2 000 réfugiés civils provenant de l’Argonne, et des régions St-Quentin – Bapaume se trouvent dans Singly. Malgré leur état de misère extrême, tous ces civils accourent dans la nuit pluvieuse pour acclamer avec enthousiasme les soldats et leur manifester la joie qu’il éprouvent d’être enfin délivrés.

capture-d_ecc81cran-2018-08-29-acc80-10-05-52

4e Génie Jukien POULHES à Faucouzy

7 novembre : Nous rencontrons le premier civil que les Boches ont laissé derrière. Quelle fête pour ce pauvre homme de revoir les Français, puis nous avançons, tous les villages sont maintenant habités. Tous le monde vient au devant de nous avec des drapeaux. Tous les chemins sont décorés, pavoisés. On se demande d’où sont sortis tous ces drapeaux dans un pays que les Boches occupaient encore hier matin.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s