La zone rouge

Le conflit terminé, la nation doit revivre et fonctionner. On va donner des priorités à la reconstruction  de la France, on créé un zonage  de la partie touchée par la guerre. Une zone bleue pour les territoires peu touchés, une zone jaune pour ceux ayant des dégâts importants et une zone rouge ou tout est complètement dévasté.

La zone bleue est rapidement remise en état, dans la zone jaune plus de la moitié des maisons sont détruites et le sol est cultivable, une partie des habitants vont pouvoir revenir rapidement dans les logements  à peu près habitables. La zone rouge elle pose plus de problème, il n’y a plus rien, les populations  ne peuvent pas y revenir s’installer, on a depuis un an tout juste rétabli les axes de communication. Cette dernière zone ne contient pas de village bien que les communes du front sont entièrement rasés et les terres saccagées, ils se trouvent donc en zone jaune.


Source : Gérard DOMANGE, professeur agrégé d’histoire-géographie.

Après bien des hésitations l’Etat va décider de sacrifier la zone rouge, il n’y aura plus de vie, plus d’activité, il va la racheter car elle est trop polluée par les explosifs.  Sur le secteur de Verdun et de l’Argonne, il va la reboiser et en faire des forêts domaniales, sur la Marne il va créer deux camps militaires. Cette décision se fera dans la douleur car il va falloir sacrifier des villages  et ne  pas permettre leur reconstruction.

Cette zone rouge est une bénédiction pour les militaires et six mois après la fin de la guerre on voit apparaître un article de journal qui annonce cette éventualité. Napoléon III a créé en 1857 un camp de manœuvre à Mourmelon-le-grand et la leçon de cette guerre a fait émerger de nouvelles techniques militaires. L’aviation de bombardement est née de ce conflit de même que la prédominance de l’artillerie, il faut aux militaires les moyens  de se préparer à une éventuelle future guerre. D’ou adage « Si tu veux la paix prépare la guerre ».

L’occasion est belle, la ligne de front qui constitue l’essentiel de la bande de zone rouge et qui fait entre 1 et 1,5km d’épaisseur va soudain passer à 10 km de large et va englober une poche de 13500has. Cinq villages  se retrouvent dans ce secteur, ce sont des petits villages d’une centaine d’habitants maximum, il n’y aura donc pas d’opposition marquée. Le camp de Tahure est constitué, les domaines s’activent à retrouver les propriétaires est achètent les terres  pour commencer  à forcer le périmètre tant qu’il n’y a pas retour de population, de toutes manières le retour doit être soumis à l’accord du Préfet.

Camp de Suippes

Le camp de bombardement sera définitivement constitué et passera dans le domaine de l’état en 1935, il prendra par la suite le nom de camp de Suippes. Les villages de Tahure, Perthes-les-Hurlus, Hurlus, Mesnil-les-Hurlus et Ripont vont disparaître administrativement même si le nom des communes va être plus tard rattaché à un village proche, c’est ainsi que le village de Souain prendra le nom de Souain-Perthes-les-Hurlus. Les habitants en feront leur deuil.

Les communes supprimées, il reste  encore les défunts  des villageois enterrés dans les cimetières autour des églises, un projet de rapatriement de leurs dépouilles sera envisagé mais avortera.

Un deuxième camp va être créé de la même manière à Monronvilliers faisant disparaître également les villages de Nauroy et de Moronvilliers.

Une opposition des villages environnant permettra  de réduire quelque peu l’emprise initiale. A toutes choses malheur est bon, la ville de Suippes va voir sa population exploser comme naguère ce fut le cas de Mourmelon-le-grand.

A l’exception des camps et des forêts, la zone rouge sera revendue aux agriculteurs dans les année cinquante cinq.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s